FRANÇAIS

Les conséquences du gaspillage alimentaire

Savez-vous que plus de 1300 milliards de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année ? Oui, chaque année ! Ce niveau de gaspillage alimentaire est sans précédent, ce qui est un grave problème. La situation est encore pire si l’on considère que plus de 800 millions de personnes n’ont pas assez à manger chaque jour.

À l’heure actuelle, plus de 45 millions de personnes dans le monde sont confrontées à des niveaux d’urgence de faim, ce qui signifie que ces personnes sont en danger de famine et de mort. La triste réalité de cette situation est que les choses ne s’améliorent pas, elles empirent. La récente pandémie du Covid-19 n’a rien arrangé. En 2021, 193 millions de personnes seront confrontées à de graves problèmes de faim, soit une augmentation de 40 millions par rapport à 2020. 

Le gaspillage alimentaire est non seulement un problème éthique, mais il favorise également la production de dioxyde de carbone. Selon le World Food Program USA, « si le gaspillage alimentaire était un pays, il serait le troisième plus grand producteur de dioxyde de carbone au monde ». Aujourd’hui, les pays riches gaspillent plus de nourriture que les pays en développement ne peuvent en produire. Un récent rapport des Nations unies est allé jusqu’à affirmer que si nous arrêtions de gaspiller autant de nourriture, nous serions en mesure de nourrir plus de 2 milliards de personnes, ce qui mettrait fin du jour au lendemain à la faim dans le monde. 

Deux questions persistent :

  • Pourquoi gaspillons-nous cette nourriture ?
  • Pourquoi ne pouvons-nous pas la donner à ceux qui en ont besoin ?

Les réponses à ces questions sont un peu plus compliquées qu’on pourrait le croire. 

Le gaspillage alimentaire 

Il est important de noter que si une grande partie du gaspillage alimentaire découle de pratiques commerciales contraires à l’éthique, le problème actuel relève de la responsabilité collective de chaque personne sur la planète. Dans les pays industrialisés, plus de 30 % du gaspillage alimentaire se produit au niveau des détaillants et des consommateurs. Lorsqu’un produit est moins désirable esthétiquement, le consommateur est moins enclin à l’acheter. Ce problème persiste même si le produit est tout à fait propre à la consommation et a le même goût. Le problème est que nous voulons le produit parfait. Et comme nous n’achetons pas ce produit, les détaillants sont obligés de s’en débarrasser. 

Un autre problème qui se pose au niveau du consommateur est le gaspillage alimentaire à la maison. Des millions de citoyens rentrent chez eux après leur journée de travail et préparent un repas, pour en jeter la moitié parce qu’ils ne peuvent pas le terminer. L’ironie de cette situation, comparée aux millions de personnes qui meurent de faim, est palpable. Les pays riches ont trop de nourriture alors que les pays en développement en ont trop peu. 

Malheureusement, le gaspillage alimentaire ne représente que la moitié du problème. La perte de nourriture est également un problème auquel l’industrie agricole est confrontée quotidiennement. La perte de nourriture est attribuée à un manque d’installations de stockage, à une technologie dépassée et à diverses pratiques commerciales contraires à l’éthique. 

Le cycle perpétuel de la récolte et de l’élimination des aliments a un impact profond sur le réchauffement climatique, ce qui entraîne une aggravation de la faim par le biais de phénomènes météorologiques violents et de sécheresses. Heureusement, le monde prend peu à peu conscience du problème grâce à des initiatives telles que l’Agenda 2030 et les 17 ODD. Cependant, cela n’est pas encore suffisant, c’est pourquoi nous avons créé une petite liste de moyens par lesquels vous pouvez faire la différence. 

La beauté est dans l’œil du consommateur

Tous les légumes et les fruits ne sont pas égaux, mais ils sont tous beaux à leur manière. Ce n’est pas parce qu’un produit a un bleu qu’il n’est pas bon à manger. Nous vous encourageons à consommer ces fruits et légumes indésirables pour aider à réduire les déchets provenant des supermarchés locaux. Heureusement, les entreprises commencent à proposer des remises pour inciter les clients à acheter les produits indésirables. Il est souvent possible d’obtenir un panier entier de produits pour le prix d’un seul fruit ; à cela, nous disons Waoh 🙂

Soyez attentif à votre consommation

Au lieu d’aller au supermarché et de tout acheter, essayez de réduire votre consommation et concentrez-vous plutôt sur l’achat de ce dont vous avez besoin. Cela vous aidera non seulement à réduire votre gaspillage alimentaire, mais aussi à économiser de l’argent ; c’est un bon point ! 

Faites des dons et contribuez !

Supposons que vous êtes propriétaire d’une entreprise ou que vous vous retrouvez constamment avec un surplus de nourriture. Envisagez de faire un don ou une contribution à un refuge ou à un organisme de bienfaisance local. Non seulement vous réduirez vos déchets alimentaires, mais vous aurez également un impact positif sur la vie de ceux qui vous entourent.

Conclusion :

Dans le monde entier, le gaspillage alimentaire est un véritable problème qui a un impact direct sur le changement climatique. Ce problème est toutefois une responsabilité collective et, si les pays et les organisations apportent lentement les changements nécessaires, nous devons nous mobiliser en tant qu’individus. Si vous avez des idées, laissez-nous un commentaire ! Vous pourriez influencer directement les problèmes humanitaires auxquels nous sommes confrontés actuellement. Vous êtes l’avenir, alors pourquoi ne pas contribuer à l’améliorer ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *